19 avril 2010

Présentation

C'est ma première fois, je suis vierge.
Ben, vierge de blogue, qu'est-ce que vous pensez?! (en plus, si vous avez pris le temps de lire ma description, vous aurez compris que si je suis maman, je peux logiquement pas être vierge. Quoique, ça s'est déjà vu, y'a 2000 ans, mais je crois pas que le Saint Esprit soit encore en top forme aujourd'hui.)
Bref, c'est mon tout premier blogue. Je suis super excitée. Pour faire ça comme il se doit, je vais d'abord vous présenter les personnages qui égayeront les prochains jours.

Moi: 23 ans, maman d'une belle petite fille de 6 mois que j'aime et affectionne comme s'il s'agissait de ma propre progéniture (euh...ouais, le drôle de jeu de mots, faut croire que j'ai hérité des talents humoristiques de mon père). Directrice d'un centre d'art, amoureuse à temps plein. Entre le travail, le ménage, les repas, le bain, les couches, les chatouilles, le garage (parce que j'ai une vieille voiture), les moments avec l'amoureux, les poubelles (ouais, je suis une femme libérée, c'est moi qui sort les poubelles et le recyclage), le travail encore et la routine du dodo, il me reste parfois, je dis bien parfois, un peu de temps pour moi. Et j'ai décidé de me gâter, d'où l'apparition de ce blogue.
Je suis de celles qui croient fermement que nos rêves doivent guider nos choix (pas les rêves qu'on fait la nuit, quand, oh plaisir immense, bébé dort au lieu de faire ses dents ou de combattre un rhume, parce que ses rêves-là, c'est même contre-indiqué de les suivre, sinon, on ferait des drôles de choses comme essayer de voler, marier Tiger Woods et être cocufiée ou vendre notre bébé aux enchères. Non, je parle des rêves du genre moi-plus-tard-je-veux-devenir-écrivaine-et-je-veux-une-famille-avec-un-chien, etc.)
Autre point important, je suis difficile à suivre. Pas parce que je marche vite, mais plutôt parce que j'ai tendance à penser à 3 millions de choses en même temps (ce qui fait que l'insomnie est le fléau de ma vie, avez-vous déjà vu une maman, qui a accouché il y a quelques jours, avoir de la misère à s'endormir le soir?). Donc, comme je pense à 3 millions de choses en même temps, j'ai tendance à passer du coq à l'âne en moins de temps qu'il n'en faut pour crier lapin, je ne boirai pas de ton eau (merci Charles Patenaude). Et j'adore les mots, écrire, c'est le fun, alors j'écris beaucoup. Et j'aime la vie, vraiment.

L'amoureux: aussi appelé le papa. 27 ans. Plombier de formation, recyclé en plein d'autres choses parce qu'il est gentil l'amoureux et qu'il m'a suivi partout le temps que je fasse mes études. Fanatique de voiture (fanatique est un bien faible mot, puisque les voitures, c'est sa vie). M'a déjà dit que je suis sa Ferrari (romantique) en ajoutant qu'Angelina Jolie est pour lui comme une BMW (traduction: tu es la femme de ma vie, je t'aime). Merci mon amour. Adore bien manger, surtout si c'est moi qui fais le souper (au moins, c'est lui qui paie le vin). Adore que la maison soit propre, surtout si c'est moi qui fais le ménage. Adore sa fille, surtout si c'est moi qui change les couches. M'adore moi, surtout si je suis propre (ha!ha!) En échange, il lave ma voiture (tâche qui m'horripile au plus haut point). Mais l'amoureux, je sais qu'il peut faire la vaisselle, le ménage et le manger, il l'a déjà fait (les 2 premières semaines après l'accouchement). C'est un amoureux merveilleux.

Bébé fille: aussi appelée petite princesse ou la grenouille par moi. Aussi appelée p'tit motard ou le parrain par le papa. Bientôt 6 mois. Forte comme Hercule, gourmande comme...comme....comme le Schtroumpf gourmand. Ultra speedée (j'ai trop bu de café durant ma grossesse). Il faut que tout se passe vite avec elle (envoye maman, j'ai pas le temps de niaiser, j'ai le monde à découvrir, la vie n'attend que moi). Grandit à la vitesse grand V (plus rapide qu'une formule 1). Sait ce qu'elle veut et sait se faire comprendre. Aime prendre son bain, manger mes cheveux, les chaudrons, le téléphone, la télécommande, le tapis de souris, bref, tout ce qu'elle peut apporter à sa bouche. Adooooore Bébé Mozart (ce qui est en train de rendre fous ses parents, moi qui aimais Mozart il n'y a pas si longtemps encore). Désolée à toutes les mamans, je dois vous lancer cette dure réalité en plein visage: ma fille, c'est la plus belle. Point à la ligne.

D'ailleurs, la grenouille se réveille, je l'entends jacasser dans son lit. On se dit à une prochaine sieste!
Prochain billet: le pourquoi du comment j'en suis arrivée à faire un blogue.

4 commentaires:

  1. J'aime, j'aime et aime. Tout ça est croustillant, savoureux, plein de goût! (non, je ne parle pas de chips!) Sans blague, c'est excellent, tu dérouilles bien entouca ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais l'impression de lire un roman et j'en voulais encore..... une autre vocation en ligne? Tu pourrais facilement écrire et vivre de ta plume. J'attends la suite......Bravo!

    RépondreSupprimer
  3. Merci! C'est vraiment encourageant pour la suite! Amusez-vous les copains!

    RépondreSupprimer